Imprimer

demandez à votre Partenaire D'ENChérir !

Vous pouvez partager les mains d'Est et permettre à votre partenaire d'accéder à cet article exclusif BRIDGERAMA+, même si il/elle n'est pas abonné(e).

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Donnez votre avis

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Non merci

CONNECTEZ-VOUS

à l'aide de votre compte Le Bridgeur

Un problème pour se connecter ?

Consultez notre rubrique d'aide

demandez à votre Partenaire D'ENChérir !

Vous pouvez partager les mains d'Ouest et permettre à votre partenaire d'accéder à cet article exclusif BRIDGERAMA+, même si il/elle n'est pas abonné(e).

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Lire d'autres numéros

Masquer
Ajouter aux favoris
Retirer des favoris
Imprimer

Championnats d’Europe à Herning (Danemark)

Pour ceux qui veulent suivre sur le site officiel de l’EBL, cliquez ici.

Jour 11 : UNE PLUIE DE MÉDAILLES POUR LA FRANCE !
LA NORVÈGE DE HELGEMO ET BROGELAND SUR LE TOIT DE L’EUROPE

Match 20 Dames, match 22 Mixte

C’est au petit matin (9 heures ☕️) qu’un match avancé se déroule tant chez les Dames qu’en Mixte.

Les Françaises continuent de marcher sur l’eau (16,73 PV contre l’Angleterre des légendes Brock, Brown, Senior et Smith) mais les Norvégiennes ne baissent pas leur rythme infernal et broient les Belges pour obtenir 10 PV d’avance à l’issue de la dernière ligne droite. L’écart est vertigineux entre les deuxièmes (la France) et les troisièmes (la Pologne) : plus de 30 PV, un gouffre !

En Mixte, en revanche, c’est la douche froide, très froide. Le match contre l’Allemane est à déchirer, notre équipe ne sauve que 3,91 PV et voit s’éloigner l’or. L’Italie de Irene Baroni n’est d’ailleurs plus si loin (environ 7 PV) grâce à sa nette victoire contre les leaders israéliens. Méfiance ! Il ne faudrait pas céder la médaille d’argent in extremis.

Match 29 en Open, matchs 21 Dames, match 23 Mixte, match 19 Séniors

Nous voilà dans la dernière ligne droite !

En Open, la Norvège a son destin entre ses mains : 7,5 PV lui suffisent contre la Finlande pour remporter le titre. La France (9ème) joue contre la Pologne (10ème) : elle doit donc vaincre pour espérer se qualifier pour le championnat du monde. Mais ce nécessaire n’est pas suffisant. Elle doit aussi remonter la Bulgarie qui est un point devant (et qui joue contre l’Irlande) ou espérer un faux pas de la Belgique contre l’Islande, voire la déroute totale de l’un des protagonistes du match Suède ‒ Israël. Vous l’avez compris, le destin des Français n’est pas totalement entre leur mains.

Chez les Dames, les deux premières places sont figées. Mais dans quel ordre ? Avantage Norvège mais la France peut encore espérer le titre car les deux équipes se jouent lors de cette ultime rencontre au sommet !

Chez les Séniors, l’or se joue entre les Pays-Bas et la Pologne. La dernière nommée rencontre la France qui, elle, doit rattraper quelque 4 PV pour monter sur le podium.

En Mixte, Israël a pris une belle option sur le titre. La France sera sur le podium mais va se méfier de l’Italie jusqu’au bout.

Quel suspense en Open pour nos couleurs ! La France perd 16 imp en deux coups 🙁, en reprend 19 sur les deux suivants 🙂,  puis encore 11 imp 😃 quand un Polonais ouvre exagérément de 5♣ et de nouveau 5 imp 😳  sur une partielle. Nous sommes passés huitièmes ! Mais les Pays-Bas sont à nos trousses (ils « blitzent » la Turquie) et surtout la Bulgarie ne fait que match nul après 12 donnes et peut encore remonter et c’est ce qu’elle fait. Il reste deux donnes à jouer et les Français ne comptent plus que 1,74 PV d’avance sur les Bulgares ! Sur l’avant-dernière donne, les Français jouent 1 Sans-Atout dans les deux lignes. Léo Rombaut joue ce contrat contré, le négocie à la perfection et gagne même avec une surlevée. +280 – 100 (une de chute chez Lorenzini) = 5 imp. Ça sent très très bon 😉. La dernière donne est plate. À l’issue d’un match plein, la France arrache « à mains nues » le dernier sésame pour le championnat du monde. Cela faisait des lustres que les Français ne s’étaient pas qualifiés à la régulière.

Les Norvégiens sont champions d’Europe avec une marge confortable, devançant la Suisse et l’Italie. Coup de chapeau à la Belgique, sixième !

Mais que dire de nos Françaises ? Leur duel au sommet contre la Norvège tient toutes ses promesses. À une donne de la fin, il leur manque 3,93 PV. Cinquante-deux cartes plus tard, elles ont réduit cet écart à 1,65 PV. Elles ont frôlé l’exploit ! Deuxièmes à près de 14,6 PV de moyenne, cela constitue une formidable performance. Les Turques montent sur la troisième place en écrasant leurs rivales grecques.

La Pologne réussit également aux Séniors français, ce qui leur permet de conquérir de haute lutte une précieuse médaille de bronze. Les Pays-Bas l’emportent devant la Pologne.

Quant au Mixte, il permet à nos couleurs d’empocher une troisième médaille, avec une belle deuxième place là encore, assez loin des Israéliens toutefois, donc pas trop de regrets à avoir. Le bronze échoit à l’Italie.

Le classement :

Open

Herning classement open 28 juin

Dames

Herning ranking jour 6 Dames

Séniors

Herning classement séniors 28 juin

Mixed

Herning ranking jour 6 Mixed

Nos équipes françaises :

OPEN

Thomas Bessis
Baptiste Combescure Pierre Franceschetti Cédric Lorenzini
Jérôme Rombaut
Léo Rombaut


Hervé Fleury
capitaine non joueur Wilfried Libbrecht coach

DAMES

Marion Canonne Donatella Halfon
Margaux Kurek-Beaulieu
Anaïs Leleu
Carole Puillet
Anne-Laure Tartarin


Stéphane Garcia capitaine non joueur Wilfried Libbrecht
coach

SÉNIORS

Alain Lévy
Marc Bompis
Philippe Chottin Dominique Pilon
Philippe Soulet
Hervé Vinciguerra

Guy Lasserre
capitaine non joueur Wilfried Libbrecht coach

MIXTE

Bénédicte Cronier
Philippe Cronier
Vanessa Réess
Pierre Schmidt
Laurent Thuillez
Joanna Zochowska


Nicolas Déchelette capitaine non joueur Emmanuelle Lemaître- Déchelette
coach

Donne 4 du match 29. Ouest donneur, tous vulnérables.

donne du jour 11

France-Pologne, salle fermée

ONES
Leo RombautWojciech StrzemeckiJérôme RombautPrzemyslaw Janiszewski
passe12♠passe
4♠contre

En salle fermée, Jérôme Rombaut intervient en barrage par 2♠, ce qui se justifie après le passe d’entrée de son fils et néanmoins partenaire. Cela permet à Léo de bondir à 4♠. Le contrat contré se solde par une de chute. – 200.

Salle ouverte

ONES
Wojciech GawelThomas BessisRafal JagniewskiCedric Lorenzini
passe11♠2
34passe4

En salle ouverte, l’intervention à 1♠ permet à Cédric Lorenzini de glisser un petit 2. Avec son Roi de Carreau placé derrière la longue annoncée de l’ouvreur, Rafal Jagniewski ne souhaite pas défendre. Mal lui en prend. Bessis jouera Coeur du mort pour le Roi de Sud puis capturera la Dame devenue sèche d’Est en tapant l’As. Dix levées et 9 imp caractéristiques de ce match mené de main de maître par les Français en route vers le prochain mondial.

Jour 10 : TOUT SE JOUERA DEMAIN !

Match 26 en Open, match 17 Dames, match 18 Mixte, match 16 Séniors

Ce matin du dixième jour, on arrive dans le money time. En Open, il reste quatre matches à jouer. La France est opposée à l’Allemagne (sans Auken ‒ Welland). On ne peut plus se permettre de faux pas à ce stade. Hélas, la partie n’est pas bonne, six swings en notre défaveur. Seulement 6,03 PV dans notre escarcelle. La France retombe à 12ème place, désormais loin (18 PV) des Belges huitièmes. Il ne reste plus que trois matchs pour continuer à espérer.

Aux premières places, la Norvège connaît la défaite face aux Pays-Bas, notamment en raison du ratage d’un fit neuvième (cf. la donne du jour), mais conserve la tête. La Suisse, qui a pulvérisé l’Autriche, revient à 11 PV. Quant à l’Italie, battue par Israël, elle voit revenir l’Angleterre à ses trousses qui a marqué 20 PV en atomisant l’Estonie.

Les nouvelles sont meilleures côté Dames, avec une victoire convaincante contre leurs hôtes danoises : la médaille d’argent se profile et l’or n’est plus très loin. Nos Séniors s’essoufflent avec une nouvelle défaite, cette fois contre l’Angleterre. Ils sont désormais cinquièmes. Attention !

En Mixte, la France continue de gagner, cette fois contre l’Écosse, et reste à une solide deuxième place. Mais Israël reprend un peu le large à la faveur d’une très large victoire contre la Suisse.

Match 27 en Open, match 18 Dames, match 19 Mixte, match 17 Séniors

En Open, la France rencontre la Grèce. C’est l’une des dernières chances tricolores à saisir. Un carton plein est requis pour continuer à espérer. La France profite d’une défense fantôme à 5 Cœurs contre 4 Piques qui chute de trois vulnérable pour prendre le large. Elle double la mise quand Thomas Bessis, formidablement inspiré, trouve l’entame mortelle contre 3 Sans-Atout dans R65 à Cœur après être intervenu à Pique. Nous voilà aux portes d’un gros match dont on a tant besoin. Les swings s’enchaînent, nos Tricolores dansent le sirtaki sur la tête de ces malheureux Grecs. Les Français sortent le match qu’on attendait d’eux : 20 PV ! Le max. Les Français sont certes seulement 11èmes mais 9 PV les séparent désormais de la huitième place. Et même seulement 13 PV de la cinquième place…

Pour la médaille d’or, la tension est à son comble. La Suisse a presque rejoint la Norvège qui ne possède plus que… 0,2 PV d’avance ! Le bronze se jouera entre les Italiens qui conservent 6 PV sur les Anglais (qui eux-mêmes possèdent 25 PV d’avance sur les Israéliens). 

Nos Dames continuent de dévaster tout sur leur passage, mais les Norvégiennes aussi, si bien qu’il y a toujours près de 9 PV à combler. Toutefois, la médaille d’argent est d’ores et déjà assurée.

Nos Séniors, bien qu’ayant gagné (de peu) contre l’Allemagne, passent sixièmes. Ça piétine.

Mais c’est le Mixte qui retient toute l’attention, avec le match décisif (ou presque) entre Israël et la France. Les Tricolores l’emportent 33 à 18, soit 13,97 PV. Ils ne sont plus qu’à 7 PV des Israéliens. Le final du championnat va être chaud bouillant. Là encore, la médaille d’argent est assurée tant l’avance est confortable sur les troisièmes (33 PV).

Match 28 en Open, match 19 Dames, matchs 20 et 21 Mixte, match 18 Séniors

Après les Grecs, leurs voisins turcs sont au menu dans l’Open. Non seulement toute défaite serait rédhibitoire mais une large victoire est indispensable. Le match est équilibré jusqu’à mi-parcours puis les Français se déchaînent et finissent même par un méga swing de 15 imp (3 Sans-Atout égal dans une ligne, 4 Trèfles contré égal dans l’autre !). C’est 17,03 PV qui viennent s’additionner au total tricolore. Les Français sont 9èmes, à moins de 1 PV du sésame mondial auquel s’accroche la Bulgarie. 

Face à la Suisse, la Belgique signe un authentique exploit en infligeant une défaite conséquente aux multiples champions du monde. Les Belges sécurisent ainsi leur septième place tout en donnant un peu d’air aux Norvégiens  qui ont écrabouillé l’Espagne. L’Angleterre ne profite pas du faux pas de l’Italie contre l’Irlande car elle a été elle-même laminée par la Suède.

Nouvelle victoire écrasante des Françaises, contre les Hongroises cette fois. Mais la Norvège a été tout aussi impitoyable contre Israël si bien que nos Dames ont encore 8 PV à grignoter.

Nos Séniors infligent eux aussi une lourde défaite à Israël, ils sont remontés quatrièmes, tout près du podium.

En Mixte, les Français subissent une courte défaite contre la Serbie qui lutte pour la qualification mondiale. Les Israéliens gagnent par une très faible marge, si bien qu’ils n’ont que 10 PV d’avance. Les participants du Mixte sont les seuls à avoir encore un match à jouer, comme cela a déjà été le cas il y a deux jours. La France s’incline nettement contre l’Angleterre mais, par chance, Israël perd aussi (contre l’Irlande) et l’écart reste raisonnable (11 PV).

Résumons. Demain, les Français en Open auront un match pour trouver le point qui leur manque. Les Dames et le Mixte auront deux matchs pour conquérir l’or. Et nos Séniors un match pour accrocher le podium.

Le classement :

Open après 28 tours

Herning classement open 28 juin

Dames après 19 tours

Herning ranking jour 6 Dames

Séniors après 18 tours

Herning classement séniors 28 juin

Mixed après 21 tours

Herning ranking jour 6 Mixed

La donne du jour

Donne 24 du match 26. Ouest donneur, personne vulnérable.

Herning donne du jour 10

Ouvrez-vous de 1SA la main d’Est ? Avec les Piques et trois As, ce 5-4-2-2 semble davantage mériter une ouverture de 1♠.

Le Norvégien Tor Eivin Grude, dont l’équipe est alors en tête de l’épreuve, n’est pas de cet avis et choisit 1SA. En face, Geir Helgemo avec sa main ultra plate, masque ses Piques et pousse à 3SA malgré la laideur de ses 9 points. Il n’est pas du genre à empailler, même vert ! Sur l’entame de l’As de Cœur, le déclarant ne tarde pas à chuter de deux. Un très mauvais coup en perspective ? Non, puisque le contrat final est identique dans l’autre salle…

Pays Bas – Norvege, salle ouverte

ONES
Geir HelgemoSimon de WijsTor Eivind GrudeBauke Muller
passepasse1SApasse
3SA

Salle fermée

ONES
Danny MolenaarChristian BakkeTim VerbeekBoye Brogeland
passepasse1SApasse
2♠passe3♣passe
3SA

Quid des autres matchs ? Une grosse majorité des joueurs pratiquant la majeure cinquième opte pour l’ouverture de 1♠ et finit par jouer 4 Piques. Après As-Roi de Cœur et Cœur coupé, plusieurs lignes sont envisageables. On peut tirer les atouts en tête puis faire un Buffalo au 10 de Trèfle. Une autre option possible : sur l’As de Pique qui récolte le 10 en Nord, on peut couper un Carreau puis faire l’impasse à Pique. Si elle rate, on coupe en main le retour à Carreau en coupe et défausse (en écartant un Trèfle du mort), on remonte au mort à l’atout et on doit réussir l’impasse à Trèfle.

Au total, six déclarants ont joué 3 Sans-Atout et deux l’ont gagné. Deux autres ont joué 2 Piques. Et les vingt-deux autres ont joué 4 Piques (une fois contré). Aucun déclarant n’a chuté 4 Piques et trois d’entre eux se sont même payé le luxe d’une levée supplémentaire !

Jour 9 : Tenir la cadence

Match 23 en Open, match 14 Dames, match 15 Mixte, match 13 Séniors

En Open, les Français ont le redoutable honneur d’affronter la Suède emmenée par les jumeaux Rimstedt. Nos Tricolores commencent par un flamboyant 20-0 mais la seconde partie du match voit un retournement complet de situation. Le come-back des Nordiques commence par une défense impeccable contre une manche contrée (cf. La donne du jour), à laquelle succède un 3 Sans-Atout rouge chuté de cinq. La donne 13 est une réplique d’hier. Tous vulnérables, Jérôme Rombaut en Nord n’ouvre pas cette main ♠ D108643  8  R42 ♣ DV6 (comme Pierre Franceschetti n’avait pas ouvert ♠ D106543  105  D95 ♣ R6) mais Ola Rimstedt l’ouvre de 2♠ et, après le contre d’Est (Bessis), son frère le soutient au niveau de 4 avec ♠ A952  94  V85 ♣ A1097. Contrat sur table. Lorenzini surenchérit à 5, contrat qui chute d‘une. Dans l’autre salle, dans le silence adverse, les Suédois enchérissent et gagnent 4 Cœurs. 12 imp s’envolent. À l’arrivée, les Français, qui reprennent 12 sur les deux dernières donnes, font quasiment match nul mais rétrogradent à la neuvième place.

Nos Dames terrassent l’Estonie et se rapprochent des Norvégiennes. Nos Séniors battent les Autrichiens et prennent leur troisième place provisoire. La large victoire des Tricolores en Mixte leur permet de se rapprocher des leaders israéliens qui étaient bye.

Match 24 en Open, match 15 Dames, match 16 Mixte, match 14 Séniors

En Open, la grosse journée se poursuit pour les Français qui s’attaquent maintenant à l’ogre suisse. Départ sur les chapeaux de roues pour les Rombaut et Bessis ‒ Lorenzini qui engrangent d’entrée 15 imp à la suite de contres punitifs de Klukowski qui ont mal tourné. La partie est très équilibrée et l’avant-dernière donne permet même aux Tricolores de l’emporter d’une courte tête. Paradoxalement, cette victoire nous fait rétrograder à la 11ème place. La raison en est que la Belgique et la Bulgarie ont réalisé de très gros scores et nous sont passés devant. 16 PV nous séparent désormais de la huitième place (qualificative pour le championnat du monde), c’est inquiétant !

France - Suisse

Chez les Dames, large victoire contre la Turquie et 9 PV de retard sur la médaille d’or. Chez les Séniors, les Français battent l’Écosse et sont troisièmes à 10 PV des leaders. En Mixte, la Turquie interrompt la bonne série des Français qui conservent néanmoins leur deuxième place. 

Match 25 en Open, match 15 Dames, match 16 Mixte, match 14 Séniors

En Open, les Français jouent contre les Finlandais, actuels 13èmes. Les Français sont décidément en froid avec l’ouverture de 2♠. Cette fois, Cédric Lorenzini ouvre en premier vert contre rouge de 2♠ avec ♠V97652  D94  R9 ♣ 96, ce qui conduit Bessis à entamer normalement de sa Dame seconde, alors qu’il y a six Carreaux à prendre à l’entame, à condition d’entamer dans AD8763, ce que fera le Finlandais Koistinen après avoir soutenu son partenaire à 3♠ ! Trop fort ! Chez les Séniors, on a ouvert à toutes les tables (parfois de 3♠) et là aussi certains Nord ont trouvé le moyen d’entamer tout de même à Carreau… La suite de la partie sera totalement à l’avantage des Français, hormis la derrière donne où un 6 Trèfles honorable aurait pu rentrer. En vain… Courte victoire pour la France qui se positionne 11ème, à 13 PV de la huitième place. Absolument rien n’est joué. 

Au sommet du classement, la Norvège se détache (344,12 PV) alors que l’Italie (327,78 PV) et la Suisse (324,21 PV) sont au coude à coude pour la deuxième place.

Nos Dames continuent leur chevauchée en écrasant l’Irlande et reviennent à 7 PV du titre. A contrario, nos Séniors connaissant une grave déconvenue contre les Pays-Bas et tombent à la quatrième place. Quant au Mixte, la confortable victoire de notre équipe nationale contre l’Irlande réduit à 11 PV l’écart sur les Israéliens qui paraissent s’essouffler.  Il faut tenir la cadence.

 

Le classement :

Open après 25 tours

Herning classement open 28 juin

Dames après 16 tours

Herning ranking jour 6 Dames

Séniors après 15 tours

Herning classement séniors 28 juin

Mixed après 17 tours

Herning ranking jour 6 Mixed

La donne du jour

Donne 9 du match 23 France-Suède. Nord donneur, Est-Ouest vulnérables.

Herning donne du jour 9

Salle fermée

ONES
Lars AnderssonJérôme RombautJan SelbergLeo Rombaut
1♣passe2♠
34♠contre

Lars Andersson commence par As-Roi de Cœur et Jan Selberg est déjà sur la sellette. Pour empêcher le déclarant de défiler impunément ses Trèfles, il doit absolument défausser un premier Trèfle. Ouest, pour sa part, doit continuer à Cœur, dans l’espoir d’affranchir un atout en face. Ce n’est pas le cas mais Est se garde de surcouper, nouvel écueil à surmonter, et défausse un second Trèfle. Une fois qu’il aura pris la main à l’atout, Jan pourra rejouer le Roi de Carreau puis couper le troisième tour de Trèfle, laissant le déclarant avec un Carreau perdant. Bien joué !

Jour 8 : Jusque-là, tout va bien !

Match 20 en Open, match 11 Dames et Mixte, match 10 Séniors

En Open, les Français rencontrent la Belgique qui a longtemps bien figuré dans le classement avant de nettement rétrograder. Le match est parfaitement équilibré jusqu’à la dernière donne où la France gagne 12 imp en gagnant un banal 3 Sans-Atout alors que les Belges s’aventurent à 5 Trèfles chuté d’une. Une victoire de bonne augure avant le match retour… au championnat d’Europe de football quelques heures plus tard ?! La France marque 13,28 imp et passe 8ème. C’est tout bon !
L’Italie reprend la tête à la Norvège grâce à un carton plein contre les Gallois derniers, exactement ce qu’il faut faire pour maximiser ses chances de gagner une telle compétition.

Après un quasi-match nul contre la Grèce, les Françaises restent troisièmes.
Les Séniors, vainqueurs de l’Irlande, sont quatrièmes.
Enfin, en Mixte, le diesel ronronne (10,61 PV) et notre formation est troisième. L’équipe d’Israël continue son cavalier seul à plus de 15 PV de moyenne : après dix matchs, elle n’a toujours pas perdu. Étourdissant ! 

Match 21 en Open, match 12 Dames et Mixte, match 11 Séniors

C’est une équipe mal classée qui attend la France en Open, l’Irlande, actuelle 24ème. Il y a là de quoi faire un excellent résultat mais l’histoire très récente nous incline à la prudence. Avec raison car le match, décevant, se solde par une quasi-égalité, les Tricolores perdant 13 imp sur la dernière donne quand l’Irlandais téléguide l’entame mortelle (cf. La donne du jour). Retour à la neuvième place, juste derrière Israël.

Nos Françaises terrassent l’Espagne et sont deuxièmes, loin de la Norvège. Nos Séniors font match nul contre la Suède (ils sont 4èmes) et en Mixte nos représentants s’assurent une courte victoire contre les Pays-Bas, ils sont deuxièmes avec 36 PV de retard (!) sur Israël qui n’a toujours pas perdu le moindre match.

Match 22 en Open, match 13 Dames, matchs 13 et 14 en Mixte, match 12 Séniors

En Open, la France est opposée à la Croatie. Elle concède 13 imp rapidement en jouant 5 Carreaux malgré une forte opposition dans la couleur d’intervention, 3 Sans-Atout gagnant facilement avec une ou deux levées supplémentaires. Mais elle en reprend aussitôt 10 en gagnant un 3 Sans-Atout chuté par les Croates. La suite se déroule mieux, victoire 45-30 et 13,97 PV qui permettent aux Tricolores de s’accrocher à l’inestimable huitième place.

Le match au sommet oppose la Suisse à l’Italie, une rencontre qui compte double. Il tourne en faveur des premiers nommés mais ces 13,75 PV sont insuffisants face au carton des Norvégiens contre les Turcs qui leur permet de s’installer sur la plus haute marche.

Nos Dames et nos Séniors gagnent contre la Suisse tandis que notre équipe mixte domine facilement les Roumains. Et, oui, les Israéliens sont toujours invaincus en mixte, marchant sur leurs adversaires à 15,7 PV de moyenne. Il reste une séance « nocturne » pour le mixte tandis que les trois autres catégories ont gagné le droit de se reposer : elle sera fatale aux Israéliens, sèchement battus par la Pologne, et très favorable à nos couleurs (victoire avec 18,77 PV), ce qui permet à nos représentants d’effectuer un rapproché significatif au classement général. 

Le classement :

Open après 22 tours

Herning classement open 28 juin

Dames après 13 tours

Herning ranking jour 6 Dames

Séniors après 12 tours

Herning classement séniors 28 juin

Mixed après 14 tours

Herning ranking jour 6 Mixed

La donne du jour

Voici votre main en Nord : ♠ D106543  105  D95 ♣ R6.

E.-O. vulnérables. Ouest donneur.

Ouest passe d’entrée. Que faites-vous ?

Dans le bridge français, cette main ne s’ouvre traditionnellement d’un 2 faible car elle contrevient à un critère fondamental du fait de la dispersion des honneurs dans les couleurs annexes. C’est pourquoi Pierre Franceschetti passe.

Ce n’est pas le choix de l’Irlandais Nicolas Fitzgibbon, qui décide d’ouvrir de 2 ♠.

Voici les quatre jeux:

Herning donne du jour 8

France-Irlande, salle ouverte

ONES
Mark MoranPierre FranceschettiJohn CarrollBaptiste Combescure
passepasse1SApasse
2♣passe2passe
3SA

Salle fermée

ONES
Leo RombautNicholas FitzgibbonJérôme RombautAdam Mesbur
passe2♠2SApasse
3♣passe3passe
3SA

Après l’intervention, l’entame de l’As de Pique est mortelle. Sans intervention, l’entame du 2 de Cœur permet au déclarant de réaliser son contrat.

Quel a été le choix des autres joueurs ? La quasi-totalité des participants a ouvert de 2♠ voire de 2, ils n’ont été que quatre à passer sur trente. Et certains d’entre eux ont même ouvert de 3♠ !

Nicholas Fitzgibbon, Ireland
Nicholas Fitzgibbon, Irelande

Jour 7 : Ça rame en open, ça roule pour les autres

Match 17 en Open, match 8 Dames et Mixte, match 7 Séniors

En Open, la France s’attaque à un très gros morceau, l’Italie, actuel deuxième du championnat. Les Rombaut et Bessis-Lorenzini s’en sortent bien avec un quasi match nul et 9,69 PV. Nos tricolores sont 11èmes

La Suisse commence à prendre ses distances sur ses poursuivants, l’Italie et la Norvège, qui se tiennent dans un mouchoir de poche.

Tout va bien pour nos Dames (larges vainqueurs de la Belgique) et en Mixte (troisièmes après avoir dompté facilement l’Ukraine), un peu moins bien pour nos Séniors (battus de peu par la Bulgarie qui les talonne désormais au classement).

Match 18 en Open, match 9 Dames et Mixte, match 8 Séniors

En Open, la France profite d’une large victoire contre la lanterne rouge (le Pays de Galles) pour reprendre la 10ème place. La Suisse, batture par l’Irlande, laisse le commandement à la Norvège talonnée par l’Italie. 

Les Françaises sont troisièmes, les Séniors deuxièmes et nos champions en mixte sont maintenant deuxièmes toujours loin derrière Israël.

Match 19 en Open, match 10 Dames et Mixte, match 9 Séniors

En Open, les Français se doivent de marquer un gros score contre les îles Féroé reléguées en toute fin du classement. Mais un terrible coup de 16 ruine leurs espoirs (cf. La donne du jour). Pire, les Féroïens (nous vous laissons chercher l’anagramme, sans rapport évidemment, restons FairPlay… 🙂) nous infligent une défaite 24-30. Nous ne marquons que 8,24 imp, un énorme manque à gagner. Pensez que les Bleus sont tout de même 9èmes, à seulement deux points de la huitième place tant convoitée. 

Au sommet du classement, la lutte est chaude entre la Norvège, la Suisse et l’Italie qui prennent doucement le large.

Statu quo dans les autres catégories où nos équipes ont toutes gagné sauf les Séniors. Mais nos équipes restent sur le podium provisoire. 

Le classement :

Open après 19 tours

Herning classement open 28 juin

Dames après 10 tours

Herning ranking jour 6 Dames

Séniors après 9 tours

Herning classement séniors 28 juin

Mixed après 10 tours

Herning ranking jour 6 Mixed

La donne du jour

Match 19, donne 11. Sud donneur, personne vulnérable:

Herning la donne du jour 7

France – îles Féroé, salle ouverte:

ONES
Arni DamPierre FranceschettiDanjal Pauli MohrBaptiste Combescure
1♠
3passepassecontre

Salle fermée:

ONES
Cedric LorenziniSimun LassabergThomas BessisArne Mikkelsen
1♣
3passepasse3♠
passe7♣

7 Trèfles égal sur une impasse d’un côté pour seulement 3 Cœurs contré moins un dans l’autre. Ouch ! Ce coup extravagant n’est dupliqué nulle part ailleurs, aucun petit chelem n’est même appelé dans les quatorze autres matchs, les contrats archi dominants étant 3 Cœurs et 3 Cœurs contré ! Où vont-ils chercher tout ça pour nous assommer ? 

championnats européens de bridge à Herning
Photo: Mark Horton

Jour 6 : Plus de hauts que de bas

Match 14 en Open et match 4 Dames, Séniors et Mixte

Carton plein pour la France ce matin ! En Open, les Tricolores n’ont fait qu’une bouchée de la Lituanie (17,59 PV). Elle est 10ème mais à moins de 4 PV des huitièmes. Toutes les équipes favorites sont présentes dans le top 8 !

Chez les Dames, les Françaises sont en tête après avoir avalé les îles Féroé (18,87 PV). Idem chez les Séniors qui survolent ce début de championnat (66,35 PV en quatre matchs, soit 16,6 PV de moyenne !). Ça va mieux en Mixte, notre équipe pointant désormais à la sixième place après avoir écrasé la Pologne.

Match 15 en Open et match 5 Dames, Séniors et Mixte

La Lettonie arrête la France en Open. Nos compatriotes ne marquent que 8,24 PV et restent dixièmes. La Suisse vient de prendre les commandements, devançant d’un souffle l’Italie, la Norvège et la Suède (4 PV d’écart entre ces quatre nations).

Premier accroc pour les Françaises, largement battues par les Israéliennes. Mais elles restent néanmoins en tête. Idem chez les Séniors, balayés par le Danemark et qui descendent à la troisième place. En revanche, en Mixte, la France poursuit sa remontée grâce à une nouvelle victoire convaincante contre la Belgique : elle est désormais 3ème.

Match 16 en Open et match 6 Dames, Séniors et Mixte

En Open, le match est crucial contre les Pays-Bas, un concurrent direct. Cela commence mal avec une manche chutée d’entrée puis l’empaillage d’un grand chelem avec quatorze levées de tête, fort heureusement oublié aussi par les Bataves (cf. la Donne du jour). Cet écart initial ne sera jamais comblé. Les Tricolores doivent se contenter de 6,03 PV. Ils sont désormais 11èmes. Mais les huitièmes, ces mêmes Pays-Bas, ne sont pas très loin devant (8 PV).

À noter qu’un commentateur danois anonyme (vugrapho1) s’est permis des remarques désobligeantes à répétition sur le jeu de Cédric Lorenzini, parlant notamment de son « infamous tank », lui reprochant donc son temps de réflexion infamant. On croit rêver ! Pas sûr que ce commentateur comprenne de quoi retourne le bridge de haut niveau. Bien entendu, Bessis ‒ Lorenzini ont fini largement dans les temps…

Nos dames ont, elles, nettement dominé les Pays-Bas, et sont deuxièmes au classement, un point derrière la Norvège.
Nos séniors, qui ont aisément disposé de la Turquie, sont troisièmes. Et en Mixte, l’équipe diesel est déjà remontée à la deuxième place, à bonne distance toutefois d’Israël qui fait un début de championnat tonitruant. 

Match 7 en Dames et Mixte

La France finit la journée par une courte victoire chez les Dames et une courte défaite en Mixte. 

Le classement :

Open après 16 tours

Herning classement open 28 juin

Dames après 7 tours

Herning ranking jour 6 Dames

Séniors après 6 tours

Herning classement séniors 28 juin

Mixed après 7 tours

Herning ranking jour 6 Mixed

La donne du jour

Match 16, donne 18. Est donneur, Nord-Sud vulnérables:

Herning donne du jour 6

Dans les deux salles, les adversaires interviennent à Pique et le grand chelem est empaillé. Celui-ci sera appelé 21 fois sur 30.

La séquence la plus courte est à mettre au compte des Suisso-Polonais Klukowski – Kalita , toujours aussi « cliniques » :

Suisse contre Croatie, salle fermée:

ONES
Michal KlukowskiGoran BorevkovicJacek KalitaKarlo Brguljan
1♣passe
1passe2passe
5♣passe5passe
6passe7
Photo: Mark Horton
LÉVY PANTHÉONISÉ

Intégré dans l’équipe Séniors en remplacement de Michel Abécassis, souffrant, Alain Lévy a eu une autre bonne surprise. Il a été intronisé au Hall of Fame, le panthéon des bridgeurs européens. Une reconnaissance évidente pour le triple champion du monde au palmarès exceptionnel.

Jour 5 : Tous en piste !

Match 11 en Open et match 1 Dames, Séniors et Mixte

Cinquième matin, bien différent des autres. Car aujourd’hui débutent les catégories Dames, Séniors et Mixte où nos espoirs sont grands (tout le monde jouent les mêmes donnes).

En Open, la France avec les Rombaut et Combescure ‒ Franceschetti est opposée à l’Estonie dont le bas classement actuel ne reflète peut-être pas la valeur réelle. Une manche tendue gagnée par les hommes de Tallinn, un chelem tendu chuté pour nos couleurs, 21 imp qui s’envolent : le vent du Nord ne nous est toujours pas favorable. Heureusement, à trois donnes de la fin du segment, l’adversaire craque et nous laisse jouer 2 Trèfles contré égal avec 4 Piques sur table dans sa ligne. À l’arrivée, une victoire étriquée, 10,91 PV et une onzième place inchangée au classement. 

À noter que tout le monde joue vraiment le jeu : la preuve en est que les îles Féroé (province autonome du Danemark comptant quelque cinquante mille âmes), plongées dans les profondeurs abyssales du classement, ont quasiment fait jeu égal avec le pays hôte…

Chez les Dames, la France fait le break sur la dernière donne, Donatella Halfon défendant habilement à 7 Cœurs contré contre 6 Piques : 15 PV pour commencer. Chez les Séniors, tout se joue aussi sur cette ultime donne, de façon encore plus spectaculaire. Marc Bompis a le privilège royal de jouer 4 Cœurs contré égal (!!!) tandis que Philippe Chottin gagne 6 Piques contré. Un swing tsunami de 20 imp et une victoire qui rapporte soudain 16,88 PV.

En Mixte, la France est bye et marque donc 12 PV.

Match 12 en Open et match 2 Dames, Séniors et Mixte

En salle fermée, Léo Rombaut pour la France et Benjamin Zabradi pour la Hongrie ont la vingtaine. Ces très jeunes joueurs ont déjà leur place en équipe nationale ! Il est loin le temps où l’on nous disait « qu’il faut vingt ans pour faire un champion », maintenant il suffit « d’avoir vingt ans », légère nuance !

Les Hongrois sont antépénultièmes au classement, il convient donc pour nos joueurs de gagner « dans les grandes largeurs ». Mais quand le juvénile Zabradi gagne 3 Trèfles contré dès la quatrième donne (il aurait pu facilement faire une surlevée…), les nuages s’amoncellent. Mais les Tricolores « ne lâchent rien » (existe-t-il une pire expression ?!) et reviennent au score. Avant que Balazs Szegedi trouve le moyen « seul au monde » de surcontrer 4♠, contrat qui gagne sans coup férir malgré les atouts 5-0. Au final, une défaite inquiétante 27-36 qui n’octroie que 7,45 imp. La France est toujours 11ème.

Chez les Dames, la France domine son groupe avec une deuxième victoire consécutive, contre la Roumanie.

Nos séniors ont désintégré les îles Féroé et prennent également la tête avec 36,88 PV en deux matches !

En Mixte, les Français gagnent aussi et sont quatrièmes.

Match 13 en Open et match 3 Dames, Séniors et Mixte

En Open, les Français affrontent les redoutables anglais (Gold, Robson, Townsend & Co.), très expérimentés au niveau international et actuellement bien classés. Nous décaissons 10 imp d’entrée. C’est à peu de chose près l’écart qui les séparera de la performante Albion après 16 donnes. Nouvelle défaite. 6,72 PV engrangés. La France est toujours 11ème mais le championnat du monde s’éloigne inexorablement.

L’Italie prend les commandes du championnat après la lourde défaite des leaders suédois contre des Grecs déchaînés emmenés par Papakyriakopoulos. Les Suédois sont désormais talonnés par l’équipe suisse de Pierre Zimmermann qui a enfin pu intégrer son équipe après un problème de santé.

Dans les autres catégories, le soleil est au beau fixe, sauf en Mixte mais on y est habitué, cette équipe ayant un moteur diesel qui monte lentement mais sûrement en puissance.

Le classement :

Open après 13 tours

Herning classement open 28 juin

Dames après 3 tours

Séniors après 3 tours

Herning classement séniors 28 juin

Mixed après 3 tours

La donne du jour

Ce sera plutôt la main du jour. Question : quelles sont vos probabilités de vous voir attribuer les neuf plus gros Piques, ARDV109876 ? Elles sont de l’ordre d’epsilon, très proches du zéro absolu dans le vide cosmique. C’est pourtant une telle main extravagante qui échoit aux Nord lors du match 12 (donne 24) :

♠ ARDV109876
 R9
 ‒
♣ 108

Ouest donneur, personne vulnérable. Ouest ouvre de 1 devant vous ? Quel est votre choix d’intervention ?

La quasi-totalité des champions a choisi 4♠. La raison en est que, comme l’a dit mainte fois Bob Hamann, votre partenaire n’aura jamais la main que vous espérez. Autrement dit, la main moyenne en face ne vous permettra jamais de gagner 6 Piques. Et 4♠ a le gros avantage de barrer les adversaires et leurs Carreaux potentiellement menaçants.

Observez la main de Sud :

herning donne du jour 5

Elle est loin d’être minimale. Un As en face de votre Roi, 10 points, c’est presque une main rêvée. Et pourtant vous n’êtes pas favori pour gagner 6 Piques car vous n’allez pas placer la bonne à Trèfle… Cet exploit ne fut réalisé que par le Grec Dionysopoulos, littéralement « le fils de Dionysos », qui gagna le chelem sur l’entame de l’As de Trèfle (!), après qu’Ouest a passé d’entrée avant d’intervenir à saut à 3.

Jour 4 : LA FRANCE S’ACCROCHE !

Match 9

La France, avec Bessis ‒ Lorenzini et Combescure ‒ Franceschetti, doit se ressaisir après une mauvaise troisième journée. Et c’est ce qu’elle fait contre la Bulgarie. Match sans peur et sans reproches, avec un joli chelem appelé par très peu de paires (cf. la Donne du jour). Les Bulgares sont surclassés. Cette victoire sans bavure 61 à 15 rapporte 18,77 précieux PV. 

Les Tricolores sont 10èmes, à 4 PV de la huitième place qualificative pour le championnat du monde, objectif prioritaire de l’équipe.

Les Danois, méconnaissables, sont « geyserisés » par leurs voisins océaniques venus d’Islande. Ils cèdent le leadership à leurs voisins suédois qui, rappelons-le, peuvent se rendre en voiture au Danemark en empruntant le fameux pont de l’Øresund qui surplombe la Baltique. 

Les Suisses grimpent encore d’une marche : ils sont deuxièmes.

Match 10

Voici le premier match de la France contre l’un des « gros bras » de la compétition, la Norvège de Boye Brogeland et Geir Helgemo. Les Rombaut et  Bessis ‒ Lorenzini ont la lourde tâche de bien faire. Et ça commence plutôt mal quand les Nordiques gagnent 4 Piques surcontré avec deux supplémentaires (+1190, 11 imp). Mais les Tricolores vont un peu plus tard enchaîner quatre swings d’affilée et engranger ainsi 37 imp. Une fin de partie moyenne (13 imp abandonnés sur trois petits swings consécutifs) leur permet tout de même de gagner 13,28 PV. Malgré cette victoire probante, ils rétrogradent à la 11ème place.

Les Danois ont bien réagi en battant les Suisses qui perdent leur deuxième place au profit de l’Italie. La Suède, qui a fait match nul contre la modestie Estonie, conserve la tête du championnat.

Le classement au premier tiers du championnat :

La donne du jour

Tour 9, donne 3, Sud donneur, Est-Ouest vulnérables

France – Bulgarie

Salle fermée :

ONES
Baptiste
Combescure
Zahari
Zahariev
Pierre
Franceschetti
Nicolay
Kermedchiev
passe
1SApasse2♣passe
2passe3passe
4passe4passe
4♠passe6

Sur 2, on perd un certain nombre de participants qui n’ont pas voulu introduire leurs Carreaux. Sur 3, un bon nombre d’ouvreurs se contentent de 3SA. L’enchère déclic de 4 pave la voie royale jusqu’au chelem. Après un échange de contrôles, Pierre Franceschetti conclut à 6 à l’issue d’une séquence « à la française » bien maîtrisée. Sur l’entame du 7 de Trèfle, le partage amical de toutes les couleurs laisse une tâche facile au déclarant.

Les séquences prennent une tournure plus qu’étrange dans le match Pays de Galles vs Suisse.

ONES
Michal KlukowskiGary JonesJacek KalitaPaul Lamford
passe
1SApasse2♣passe
2passe3♣contre
surcontre

En salle ouverte, Lamford ne contre pas 2♣ mais son sang ne fait qu’un tour sur 3♣ sur lequel il sort le carton rouge. Klukowski surcontre et son partenaire Kalita décide qu’avec sa montagne de points le contrat devrait gagner avec un certain nombre de levées supplémentaires. Résultat des courses : 3 Trèfles surcontré plus 1. +1240. Waouh !

Salle fermée :

ONES
Julian PottageBas DrijverTony RatcliffSjoert Brink
1SA
contrepassepassesurcontre
passe2♣contre

Le plus bizarre reste à venir. En salle fermée, Brink essaie de cambrioler la banque en ouvrant en Sud de 1SA. Vert contre rouge, c’est ça le bridge moderne. Il ne tarde pas à se faire rattraper par la patrouille. Son contre SOS permet à Drijver de conduire son camp jusqu’au contrat de 2 Trèfles, contré goulûment par Ouest. Cinq de chute. + 1100. Et 4 imp pour les Suisses !

Jour 3 : À DOMICILE, LES DANOIS VOIENT GRAND

Match 6

Ce matin, la France (Bessis ‒ Lorenzini et Combescure ‒ Franceschetti) a la lourde tâche de rencontrer les actuels leaders des championnats, des hommes en forme donc. En effet, les Danois jouent à domicile et sont poussés par tout un peuple (ou presque !). Après un refus de manche conservateur qui aurait pu bien tourner mais coûte 11 imp à l’arrivée, c’est une pluie fine de petits swings qui s’abat sur nos couleurs.

Après la bruine vient l’orage. Un coup de tonnerre retentit sur la donne 29 lorsque Schalt ‒ De Bilde s’égarent dans un grand chelem à Trèfle (cf. La donne du jour). 13 imp miraculeux pour les Danois. Au lieu d’être relancé, le match est plié. La France reprend toutefois ces satanés 13 imp dès la donne suivante en gagnant la manche majeure dans les deux lignes. Mais il est trop tard. Elle ne marque que 3,91 PV.

La France est désormais 10ème. La quasi-totalité des grosses équipes sont désormais aux avant-postes. Il faut s’accrocher après cette partie tempétueuse.

Malgré sa grosse victoire, le Danemark se fait doubler par la Suède au sommet du classement, celle-ci ayant littéralement blitzé les Croates 20-0.

Match 7

La France, avec les Rombaut et Combescure ‒ Franceschetti, affronte une jeune équipe du Portugal qui n’a guère brillé jusque-là. Les deux formations font jeu égal jusqu’aux deux tiers du match, puis la France s’effondre sur les cinq dernières donnes. Nouvelle défaite sévère. Seulement 3,42 PV grappillés.

Tandis que la France rétrograde à la 11ème place, il faut saluer l’arrivée des Belges sur le podium, qui n’a fait qu’une bouchée de l’Espagne. Le Danemark reprend la tête après un match solide contre son voisin allemand. La Suisse, désormais cinquième, poursuit son (inexorable ?) remontée vers les sommets.

Match 8

Après deux matchs ratés, la rencontre contre Israël doit être celui du rachat. Comme d’habitude, les Français partent en trombe (27 imp sur les cinq premières donnes) avant de tout perdre sur les cinq suivantes ! Les compteurs sont remis à zéro (29-29). Sur la donne 27, les Israéliens décident de passer à l’action. Vert contre vert, en première position, le jeune Ami Zamir ouvre de 1♠ avec ♠ RV1087 RD108  ‒ ♣ 10742, son partenaire le non moins jeune Oren Toledano le soutient à 3♠ avec sa main archi plate ♠ D642  V83 V82 ♣ D95 et Thomas Bessis ne se trouve pas d’enchère avec ♠ 95  A64  AD10975 ♣ AV. 3 Sans-Atout gagne avec une surlevée dans l’autre salle quand 3 Piques chute d’une. 9 imp perdus (remarque : un Sud sur trois a ouvert de 1♠). Au final, c’est une troisième défaite consécutive (35-50) qui laisse 6,03 PV aux Français.

Les Tricolores dégringolent à la 12ème place à l’issue de cette journée noire à oublier de toute urgence. Le Danemark, déchaîné sur ses terres, ira se coucher avec le sentiment du travail bien fait : il est toujours en tête ! La Suisse n’en finit par de remonter et prend la troisième place provisoire.

La donne du jour

Tour 6, donne 29, Nord donneur, tous vulnérables

Salle ouverte :

ONES
Cedric LorenziniKnut BlaksetThomas BessisLars Blakset
passe1♠passe
2♣passe3passe
3passe3SApasse
4♣passe4passe
4SApasse5♠passe
5SApasse6♣

Salle fermée :

ONES
Martin SchaltzPierre FranceschettiDennis BildeBaptiste Combescure
passe1♠passe
2♣passe3passe
4♣passe4passe
4♠passe5passe
5♠passe5SApasse
6♣passe7♣

On va finir par croire que, lorsqu’on joue à domicile, les impasses réussissent plus souvent !

Ici, le contrat de 6 Trèfles déclaré par les Français est de bon aloi. Il gagne pratiquement à 100%. En revanche, le grand chelem appelé par les Danois dépend du gisement favorable du Roi de Pique. Mais pas seulement. La présence indétectable du 10 de Pique est un autre petit miracle, sans lequel le contrat n’aurait plus qu’environ une chance sur quatre… Alors que son absence serait indolore à 6 Trèfles. Sans ce terrible cours du sort, la France aurait fait match nul avec le pays hôte. 6 PV qui s’envolent par la seule faute du roi David, c’est cruel… 

Jour 2 : La route est encore longue…

La route est encore longue (rappelons que l’épreuve est un marathon de 29 matchs de 16 donnes) mais il est important de bien commencer pour éviter de douter. 

Match 3

Les Français ont pris un départ volcanique contre les Islandais (35-0 après 5 donnes) avant de prendre un coup de froid dans la deuxième moitié du segment. À l’arrivée, une victoire large (14,6 PV) mais avec néanmoins du manque à gagner.

Les Pays-Bas continuent de marcher sur l’eau avec près de 19 PV de moyenne (certes contre des adversaires réputés faibles). Les favoris suisses, en revanche, pataugent à la 22ème place. Les Français sont passés à la deuxième place ! Touchons du bois.

© D.R.
Match 4

Les Tricolores sont opposés aux Écossais qui trottinent en queue de peloton. Une grosse victoire s’impose. Hélas, la partie commence par un coup apocalyptique, avec 15 imp déboursés (cf. la donne du jour). Fort heureusement, la suite est très favorable à nos couleurs. Au final, les Rombaut et Bessis ‒Lorenzini signent une large victoire, empochant 15,56 PV précieux.

La Suisse s’est fâchée en infligeant un cinglant 20-0 à la Roumanie. La France est toujours deuxième.

Match 5

L’Espagne se présente au menu pour clore la journée, avec les expérimentés Goded. Après un bon départ et un swing de 13, la France (avec les Rombaut et Combescure ‒ Franceschetti) subit une avalanche de mauvais coups  qui se soldent par 44 imp décaissés. Le match est nettement perdu. 4,62 PV seulement dans l’escarcelle tricolore. 

La France rétrograde à la cinquième place. Et le Danemark prend la tête aux dépens des Suédois battus par Israël. La Suisse continue son rapproché : elle est désormais neuvième.  

La donne du jour

Douche écossaise

Tour 4, donne 19, Sud donneur, Est-Ouest vulnérables

Vous êtes en Nord. Après deux passe, quelle est votre action ?

Majoritairement, c’est l’enchère de 3♣ qui a été choisie. Un compromis classique. Le plus souvent, 3 Trèfles a constitué le contrat final, chuté de 2 ou de 3 avec la même fréquence. La plupart des autres Nord ont préféré ouvrir de 1♣ ou encore ont choisi de passer. Jérôme Rombaut, lui, a ouvert de 4♣ ! C’est du brutal ! Trois de chute non vulnérable, -150, rien de grave. Quoique… Dans l’autre salle, la séquence a pris une tournure originale car on a joué à Trèfle dans l’autre ligne :

ONES
passe
passepasse1SApasse
2♣contresurcontre

Entame 10 de . Les atouts se montrent particulièrement « inamicaux ». Trois de chute. – 1000 !

Jour 1 : C’est parti !

L’équipe de France open au grand complet. Sur le flanc gauche : Thomas Bessis, Léo Rombaut, Baptiste Combescure et Hervé Fleury à la barbe fleurie. Sur le flanc droit : Cédric Lorenzini, Jérôme Rombaut, Wilfried Libbrecht et Pierre Franceschetti tout en casquette. ©FFB
Match 1

Et bien parti pour l’équipe de France open. Pour leur premier match contre une toujours redoutée équipe de Roumanie, les Tricolores Baptiste Combescure ‒ Pierre Franceschetti et Jérôme & Léo Rombaut l’ont emporté haut la main (15,56 vs 4,44) à l’issue d’une rencontre mouvementée marquée notamment par un 2 Piques contré moins cinq (-1100). Les voilà cinquièmes.

C’est l’étonnante Croatie qui mène le championnat, après avoir écrasé la Turquie (que vous pouvez aussi écrire Türkiye si ça vous chante car ça fait moins dinde que « Turkey »).

Match 2

Pour leur match contre l’Autriche, Combescure ‒ Franceschetti sont remplacés par Bessis ‒ Lorenzini. Leurs adversaires sont tendres et la rencontre se termine par un succès éclatant : 18,21 PV. Les Français sont passés troisièmes !

Les Croates ont déjà piqué du nez, remplacés en tête de la course par les Néerlandais qui ont collé une roue de bicyclette au Pays de Galles.

Pour l’instant, tout va bien pour nos couleurs…

La donne du jour

Tour 1, donne 16, Ouest donneur, Est-Ouest vulnérables

Match Norvège – Danemark, salle fermée :

ONES
Geir HelgemoDennis BildeTor Eivind GrudeMartin Schaltz
passe1♠passe2
passe2SApasse3♠
passe3SApasse4♠

La défense commence sur de bons rails. Tor Eivind Grude en Est entame du 5 de Cœur pour l’As de Geir Helgemo qui retourne le 5 de Carreau pour le 6, l’As et le 3. L’entameur sait que ce 5 est singleton, il ‘y a aucune ambiguïté. Il retourne alors la Dame de Carreau pour écraser le Valet du déclarant. Mais c’est un retour « peau de banane » et son partenaire va glisser dessus. Dennis Bilde appelle le 7 de Carreau et non le Roi ‒ lui aussi sait ce qu’il se passe ‒ et Helgemo, après réflexion, défausse un Cœur. Le mal est fait ! Sur le retour à Cœur, le déclarant défile tous ses atouts puis, sur la Dame de Cœur, Est se trouve squeezé dans les mineures ! Catastrophe. Pour casser le squeeze, Ouest doit couper et rejouer Trèfle. C’est plus facile si Est rejoue un petit Carreau… 

Jour 0 : Les français à l’euro

Vous l’avez lu dans l’édito du Bridgerama de ce mois, les chances françaises de médaille sont réelles, sauf dans l’Open où la qualification pour le championnat du monde sera déjà presque un exploit. L’équipe est rajeunie, tout comme chez les dames. Une nouvelle génération va devoir faire ses preuves.

OPEN

Thomas Bessis
Baptiste Combescure Pierre Franceschetti Cédric Lorenzini
Jérôme Rombaut
Léo Rombaut


Hervé Fleury
capitaine non joueur Wilfried Libbrecht coach

DAMES

Marion Canonne Donatella Halfon
Margaux Kurek-Beaulieu
Anaïs Leleu
Carole Puillet
Anne-Laure Tartarin


Stéphane Garcia capitaine non joueur Wilfried Libbrecht
coach

SÉNIORS

Michel Abécassis*
Marc Bompis
Philippe Chottin Dominique Pilon
Philippe Soulet
Hervé Vinciguerra

*remplacé par
Alain Lévy


Guy Lasserre
capitaine non joueur Wilfried Libbrecht coach

MIXTE

Bénédicte Cronier
Philippe Cronier
Vanessa Réess
Pierre Schmidt
Laurent Thuillez
Joanna Zochowska


Nicolas Déchelette capitaine non joueur Emmanuelle Lemaître- Déchelette
coach

Suivez ici sur le site de Bridgerama+ le parcours des quatre équipes françaises au jour le jour.

Partagez cet article
Avatar photo
L'équipe Bridgerama
Articles: 143

Laisser un commentaire