Imprimer

demandez à votre Partenaire D'ENChérir !

Vous pouvez partager les mains d'Est et permettre à votre partenaire d'accéder à cet article exclusif BRIDGERAMA+, même si il/elle n'est pas abonné(e).

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Donnez votre avis

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Non merci

CONNECTEZ-VOUS

à l'aide de votre compte Le Bridgeur

Un problème pour se connecter ?

Consultez notre rubrique d'aide

demandez à votre Partenaire D'ENChérir !

Vous pouvez partager les mains d'Ouest et permettre à votre partenaire d'accéder à cet article exclusif BRIDGERAMA+, même si il/elle n'est pas abonné(e).

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Lire d'autres numéros

Masquer
Ajouter aux favoris
Retirer des favoris
Imprimer

La Coupe Epsilon : recette toujours gagnante

7ème édition et toujours un succès pour la Coupe Epsilon avec, cette année, 52 paires participantes !

Créé par Dominique Portal dont le chat Epsilon est la mascotte, ce tournoi a un concept unique. En effet, chaque paire doit être constituée d’un jeune de moins de 31 ans et d’un joueur plus âgé. C’est l’occasion pour certains parents de jouer avec leur enfant à qui ils ont transmis cette passion ou pour certains enseignants de faire faire leurs débuts en tournoi aux jeunes qu’ils forment. 

Le temps d’une journée, la barrière intergénérationnelle disparaît complètement au profit de la convivialité, de la bonne humeur et de la bienveillance. Il est interdit de hausser la voix contre son partenaire ou ses adversaires ou encore d’appeler l’arbitre pour une renonce ou une enchère insuffisante. Tout se règle à l’amiable (ou presque !).

Le chat Epsilon

 

Louise a commencé le bridge en septembre au Quai Francilien des Jeunes Bridgeurs (QFJB). Elle nous partage son expérience : « Nous nous sommes inscrits à la Coupe Epsilon avec des amis du QFJB. Cette journée a été l’occasion pour moi de découvrir la compétition dans une ambiance détendue. En tant que débutante, c’est l’idéal ! J’en profite pour remercier ma partenaire pour sa patience en face de moi, car même si l’ambiance était détendue, il y avait, parmi la cinquantaine de paires, d’excellents joueurs ! Merci à Dominique Portal pour l’organisation de cette belle journée. » 

Et qui dit tournoi dit vainqueurs ou plutôt vainqueures (!) car cette année la victoire est revenue à Margaux Kurek-Beaulieu et Donatella Halfon, toutes deux membres de l’équipe de France Dames. 

Mais dans le fond, tous les participants sont gagnants car ils repartent avec un sac rempli de goodies : gourde, tasse, stylo, trousse, un exemplaire de la revue Bridgerama, des peluches… et même un tee-shirt pour ceux qui le souhaitent.

Et grâce à la générosité de tous les partenaires, chacun choisit également un lot, qu’il s’agisse d’une invitation pour un festival, de livres de bridge, de romans, de BD, de jeux de société…

Coupe Epsilon_la table des lots

Voici un peu de bridge:

Le dieu des distributions s’est parfois montré cruel pour les paires ne dominant pas encore le SEF, comme pour prouver aux débutants que les conventions qu’on leur enseigne servent vraiment à quelque chose, surtout quand il s’agit de déterminer si l’on doit jouer un chelem ou pas.

Lors de la première séance, certaines paires ont dû se contenter de jouer 3 Sans-Atout faute de posséder dans leur arsenal de quoi décrire un bicolore mineur chelémisant en face de l’ouverture de 1SA :

Séance 1, donne 18, donneur Est, Nord-Sud vulnérables:

Une séquence possible : 

ONES
passe1SA
passe2♠(1)passe3♣
passe3passe4
passe4passe4SA
passe5SApasse6
(1) Texas Trèfle

L’ouverture de 1SA avec cinq Cœurs et 16 points H répartis est désormais classique, elle permet de « placer » la main en une seule enchère et elle a en outre un effet de barrage (ici, Ouest ne pourra plus intervenir à 2♠, ce qu’il aurait fait sur l’ouverture de 1, vert contre rouge). Le bicolore mineur 5-5 forcing de manche se décrit en commençant par un Texas Trèfle suivi de la nomination des Carreaux (SEF 2024, page 27 !). Sud préfère dès lors jouer à Carreau (son As de Pique est inquiétant à 3 Sans-Atout mais très utile à l’atout Carreau en face d’une courte présumée) et montre son enthousiasme en soutenant à 4. L’absence du Roi d’atout limite les ambitions au petit chelem. 6 Carreaux est un contrat d’excellente facture, pratiquement sur table. Il gagne ici avec une levée supplémentaire, ce qui rapporte 79 %. Le petit chelem à Cœur, théoriquement moins bon, rapporte 89 %.

Sur la donne 15 de la deuxième séance, les points et le fit pour le chelem sont bien là mais pas tous les contrôles :

Séance 2, donne 15, donneur Sud, Nord-Sud vulnérables:

Séquence : 

ONES
1♠
passe2♣passe2♠
passe3♠passe4♣
passe4passe4♠

L’enchère de 3♠ est forcing de manche, chelémisante. Sud nomme son contrôle à Trèfle et Nord celui à Carreau. À ce stade, Sud ne peut pas dépasser 4♠ sans le contrôle à Cœur. Nord, qui ne contrôle pas non plus les Cœurs, doit se résoudre à passer. Sur l’entame du Roi de Cœur, Est doit couvrir de l’As et rejouer Cœur afin de prendre une coupe, limitant le déclarant à dix levées. 

Sur les dix-huit paires, sept ont déclaré 6 Piques (aïe !) et toutes ont chuté (mais seules deux paires ont chuté de deux). Les trois paires ayant appelé 4 Piques ont fait plus un…

Partagez cet article
Avatar photo
L'équipe Bridgerama
Articles: 143

Laisser un commentaire